Avoir confiance en soi en un claquement de doigts !

Demain matin, je vais former 10 personnes à l’assertivité, l’affirmation de soi, et je sais déjà ce que la moitié d’entre elles vont me dire quand je vais leur demander leurs attentes : « j’aimerais avoir plus confiance en moi ».

Comme je ne suis ni leur thérapeute ni leur coach, mais bien leur formateur qui ne les verra que 2 jours, je devrai alors leur donner une technique rapide, efficace, redoutable même, simple surtout … mais pas facile : une technique pour avoir confiance en soi en un claquement de doigts !

Tout commence avec l’index de computation, ce terme barbare de la PNL (programmation neurolinguistique*) qui désigne ceci :

Index de Computation
Index de Computation
  • Les PI sont vos Processus Internes, vos pensées : ce que vous vous dites.
  • Les EI, vos Etats Internes, vos émotions : ce que vous ressentez.
  • Le CE, votre Comportement Externe : ce que vous faites.

Ces 3 éléments, en permanente interaction, sont interdépendants. Si vous modifiez l’un, vous modifiez l’autre. Ipso facto. **

Essayez donc, par exemple, de vous affaler dans votre divan, les bras ballants, le regard dans le vide, sans une once de sourire. Croyez-vous qu’il soit possible, dans cette posture, de vous sentir enthousiaste ? A l’inverse, si vous vous tenez droit, fier, souriant à pleines et belles dents, vous sentir déprimé sera de l’ordre du défi !

Pourquoi ? Parce qu’une émotion est connectée au corps. « Motion creates emotion », dit Tony Robbins. Et le Docteur Paul Ekman (il a inspiré la série télévisée « Lie to me »), l’homme qui a identifié les 7 émotions universelles et les micro-expressions qui les caractérisent, le confirme : si vous avez de la joie, par exemple, de la colère, de la peur, de la tristesse, du dégoût, si vous êtes surpris ou avez du mépris, cela se traduit par des micro-expressions. Invariablement. Il dit aussi que si vous créez une micro-expression, vous faites naître l’émotion correspondante.

Vous me voyez venir, n’est-ce pas ?

Voici donc comment, en un claquement de doigts, vous pouvez vous connecter à la ressource confiance en soi : EN LA JOUANT. « Act as if » clame Brian Tracy, « faites comme si ».

Car bien sûr, vous savez à quoi ce comportement ressemble. Vous savez comment marche la personne en confiance. Comment elle parle et serre des mains. Comment elle regarde les autres, comment elle monte les escaliers ou sort de sa voiture. Vous savez où elle s’assied quand elle va écouter un conférencier, quelle chaise elle choisit à table au restaurant. Vous connaissez les mots qu’elle emploie et même ceux qu’elle n’emploie jamais. Vous savez ses gestes et ses postures. Vous savez sa voix. Le débit de sa voix, le volume de sa voix. Les harmoniques. Vous savez aussi comment elle s’habille. Vous savez.

Si vous le savez, JOUEZ. Faites comme si vous aviez confiance. Habillez-vous comme vous vous habilleriez si vous aviez confiance. Et la confiance en soi viendra. Tenez bon. Au début, le claquement de doigts peut se faire au ralenti. Un bon truc : testez d’abord la technique avec des gens qui ne vous connaissent pas. Vous n’aurez alors aucune retenue car vous ne vous sentirez pas tenu de remplir le rôle dans lequel ils ont eu l’habitude de vous voir.

Je vous garantis que c’est radical.

Faites comme si vous voliez avec les Aigles, et vous en serez un !

Bon Vol avec eux les Amis, et à très vite !

Fabian

3 actions pour aller plus loin :

  1. Faites le tri dans votre garde-robe : tout ce qui ne vous va pas, ne vous met ni en valeur ni en confiance, doit être dégagé ! Soyez IMPITOYABLE.
  2. Choisissez, dans votre entourage, des personnes dont vous estimez qu’elles dégagent une grande confiance en soi. Observez-les. Scrupuleusement. Notez le moindre détail. Notez au sens propre !
  3. Maintenant, entraînez-vous. Seul d’abord, à l’abri des regards. Bougez, parlez, comme les personnes observées. Et puis, reproduisez dans une sphère où on ne vous connaît pas. Succès garanti 😉

* Voici la définition de la PNL donnée par l’Institut Ressources sur son site
http://www.ressources.be : « elle propose une synthèse originale débouchant sur une utilisation immédiate des connaissances de la psychologie et des neurosciences, de l’anthropologie et de l’intelligence artificielle et du management. Elle s’intéresse à “comment ça marche quand ça marche” plutôt qu’à expliquer “pourquoi ça ne marche pas”. Elle permet de décoder l’expérience de personnes qui sont particulièrement douées dans un domaine spécifique (négociation, communication, éducation, sport, santé, thérapie, etc.) ou qui, placées dans des situations difficiles, ont découvert des moyens inhabituels et efficaces de s’en sortir. »

** Ce cercle peut allègrement être renommé le cercle de la prédiction qui se réalise. Si je pense, par exemple, que mon entretien de demain avec mon supérieur hiérarchique ne va pas bien se passer, je me sens mal. Peut-être ai-je une boule au ventre ? Je vais alors me comporter à l’avenant … et le résultat sera également à l’avenant ! J’aurai induit ce résultat car je l’aurai aussi prédit !

 

1 réponse
  1. Imaginer-écrire-publier
    Imaginer-écrire-publier dit :

    Impressionnant et à tester sans modération.
    C’est vrai que l’attitude adoptée influe non seulement sur le regard des autres, mais aussi celui que l’on porte sur soi.
    Ne faut-il pas cependant éviter de trop forcer la dose ? Pour éviter le style limite du « Corniaud » quand Bourvil se donne le genre d’un grand caïd ?

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *