Un compliment : pour quoi faire ?

C’est à peu près ce que m’ont dit Stéphane et Megan lors d’une formation : « ça n’a pas de sens de faire un compliment, surtout à quelqu’un qu’on ne connaît pas, ça n’a pas d’intérêt. Et puis, on a l’air bête. »

« Juste ai-je répondu, ça n’a ni sens ni intérêt. D’ailleurs, la vie n’a ni sens ni intérêt. Elle n’a de sens que celui qu’on lui donne. Elle n’a d’intérêt que celui qu’on lui trouve.» Je cherchais à les bousculer.

Une semaine plus tôt, je leur avais demandé, à eux et à leurs collègues que je formais à l’assertivité (affirmation de soi), d’adresser, mieux, d’offrir un compliment par jour. Du plus facile au plus difficile, le plus facile étant probablement le compliment adressé à son conjoint ou à son enfant, le plus difficile pouvant être un compliment à une personne inconnue du sexe opposé ou à quelqu’un qu’ils n’aimaient  pas.

Intérêt de l’exercice ? Offrir un compliment est l’un des domaines de l’affirmation de soi. Le recevoir en est un autre.

Vous vous doutez de ce que les gens me disent quand je le leur soumets : « ça n’a rien de spontané ! Un compliment doit être spontané, pas calculé. »

Encore juste ! Sauf que pour forger une habitude nouvelle, l’ancrer dans le corps, l’esprit, seule la répétition est efficace, même si au début, cela n’a rien de spontané. Nous en avons noirci des pages de cahiers d’écriture avant que notre écriture ne devienne spontanée, nous en avons répétés des sons, des mots, avant que le langage ne le devienne aussi.

Et surtout, chercher à dire le compliment implique de regarder les autres autrement, pour découvrir les pépites. Il y a (presque) toujours une pépite ou un diamant sous les pierres.

Compliment ou flatterie ?

La flatterie est une louange faite de façon intéressée. Elle relève de la manipulation, pas de l’assertivité. Vous cherchez à obtenir quelque chose en retour. Le compliment est un don. Il n’a de sens qu’en l’autre. Il n’a d’intérêt qu’en l’autre. C’est une caresse pour l’âme, une marque de reconnaissance. Et si telle est bien votre intention de donner pour donner sans attendre rien en retour, l’autre ne sera pas dupe. Il percevra votre sincérité.

Souvent, je donne aussi cet exercice lors des derniers moments d’une formation. C’est alors que j’en mesure la difficulté pour bien des gens.

Il y a les tremblements, les gestes empruntés ou parasites, les regards que l’on évite, pire, la récitation. « Christiane, je te trouve très jolie. » Comme s’il disait : « je veux encore bien de la purée. »

Sans compter ce que j’appelle les demi-compliments car ils ne disent rien vraiment si ce n’est : « merci, tu m’as apporté beaucoup. » Bof bof bof. Pas très caressant pour l’âme…

Offrir le compliment, c’est aussi s’impliquer émotionnellement. Tout votre corps donne. Pas seulement la bouche. Pas seulement les mots. Le compliment est don mais pas don verbal uniquement. Le regard l’accompagne. La voix le porte. Le corps lui donne sa résonnance.

Comment aider l’autre à recevoir votre compliment ?

Si votre interlocuteur risque d’être désemparé, embarrassé, aidez-le. Etre assertif, c’est ça aussi. Enchaînez en posant une question. « Tu as un très joli foulard. Où l’as-tu acheté, stp ? » « Tes yeux sont magnifiques. Ce sont ceux de ta mère ou de ton père ? »

L’autre aura ainsi une porte de sortie. Toujours laisser une porte de sortie.

Entraînez-vous, entraînez-vous. Offrez des compliments qui sont autant de marques de reconnaissance.

Encore un mot à ce sujet ! Quand vous les recevez, dites simplement « merci » ou « merci, ça me touche beaucoup. » Ne complimentez pas en retour et ne diminuez pas le compliment, ne le refusez pas.

  • – « Quelle énergie tu as ! Bravo ! C’est impressionnant ! »
  • – « Oh non, je fais mon métier c’est tout. Je suis entraîné. Cela n’a rien d’impressionnant. »

Si quelqu’un vous offre des fleurs, vous ne les lui renvoyez pas en pleine figure que je sache.

  • – « Quelle énergie tu as ! Bravo ! C’est impressionnant ! »
  • – « Merci, ça me fait plaisir. »

Le plus fort, c’est que plus vous donnerez de compliments, plus vous en recevrez… Mais attention : ce n’est pas le but. Le compliment, répétons-le, n’a de sens qu’en l’autre.

Bon Vol avec les Aigles les Amis, et à très vite !

Fabian

3 actions pour aller plus loin :

  1. 1. Pendant une semaine, offrez un compliment SINCERE par jour, du plus facile au plus difficile.
  2. 2. Si quelqu’un vous offre un compliment, remerciez-le chaleureusement en le regardant dans les yeux.
  3. 3. Si la personne qui partage votre vie ne vous fait jamais de compliment, dites-le lui, demandez-les lui.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *