Vos mauvaises bonnes résolutions

Lendemain de Noël. Nous sommes attablés autour du petit-déj, et je me risque à la question : quelles sont vos résolutions pour 2013 ?

Jean se lance : profiter de la vie. Vincent dit : travailler moins. Catherine enchaîne : gagner plus. Travailler plus pour gagner plus, précise-t-elle.

Mais comment donc donner une suite concrète à de telles mauvaises bonnes résolutions, plus floues les unes que les autres. C’est quoi « profiter de la vie » ? Dormir plus longtemps ? Si oui, plus longtemps que quoi ? Aller plus souvent dans de grands restos ? Plus souvent, ça veut dire quoi exactement ? Un grand resto, il a une étoile au guide Michelin ? Je le reconnais à quoi précisément ? Ou bien profiter de la vie, c’est se balader dans les bois ? Si oui, combien de fois par mois ? Combien de temps ? Quelles sont, pour Jean, les équivalences concrètes de « profiter de la vie » ? Et travailler moins ? C’est quoi travailler moins ? Moins que quoi ? Je pourrais multiplier les exemples à l’envi mais vous m’avez compris : une bonne résolution doit au moins avoir 3 qualités :

  • 1. Etre transformée en un objectif SMART :

Spécifique
Mesurable
Acceptable
Réaliste
Temps (limité dans le)

Ex. : je passerai au moins une après-midi par semaine avec mes petits enfants, je travaillerai 60 heures par semaine au maximum, je lirai 15 minutes par jour, …

Mon ami Philippe a décidé d’écrire un livre et tous les dimanches soirs, il m’envoie ses 2 pages hebdomadaires. Il s’y tient car c’est bien spécifique, mesurable, acceptable, réaliste (15 pages ne le seraient pas compte tenu de son emploi du temps déjà chargé), et fixé dans le temps. Par contre, il pourrait maintenant se fixer un nombre de pages à atteindre, fixer la date de fin pour ce manuscrit.

  • 2. Correspondre à un vif, un brûlant désir, un « vouloir faire » plutôt qu’un « devoir faire ».

Trop souvent par exemple, certains de mes amis veulent se convaincre qu’ils vont recommencer à pratiquer un sport, parce qu’ils le doivent. Ils s’inscrivent alors dans une salle comme ils disent et ils y vont … 3 fois ! Pas de désir ardent chez eux. Ils ne cherchent pas un sport qu’ils vont aimer, ils vont à la salle en traînant les pieds. Évidemment, ça ne tient pas. Pas longtemps en tout cas.

  • 3. Enfin, une « bonne bonne » résolution (contrairement à une mauvaise bonne !) ne l’est que si elle occupe une place importante dans votre vie. Si elle est noyée au milieu de tas d’autres résolutions, si, pour reprendre une expression que j’utilise souvent, votre barque est trop chargée, ça ne tiendra pas plus.

Je vous conseille dès lors de vous limiter à 3 bonnes résolutions, pas plus. Quand la discipline et la répétition auront métamorphosé ces résolutions en habitudes, vous pourrez vous fixer d’autres objectifs. Pas avant.

Et si vous manquez d’inspiration, voici les idées que Fred, mon ami et partenaire vous suggère :

Arrêter de fumer
Perdre du poids
Me remettre au sport
Ranger le grenier/la cave
Apprendre la cuisine
Apprendre une nouvelle langue
Apprendre à programmer
Ecrire un livre
Faire un voyage
Prendre soin de mes amis
Changer de boulot
Prendre soin de ma famille
Manger bio
Trier mes mails
Créer ma société
Donner cours
Cultiver mon potager
Ouvrir mon magasin
Donner des conférences dans mon domaine d’expertise
Payer mes dettes
Epargner 10% de mon salaire par an
Faire le tour du monde
Prendre une année sabbatique
Apprendre à piloter un avion
Passer mon certificat de …
Réussir mes examens
Me mettre à la méditation

Vous le constatez, chacun de ces thèmes mérite, à son tour, d’être transformé en objectif SMART.

Un ultime conseil : demandez à certains de vos proches de vous soutenir, de vous encourager. Si vous choisissez de manger sainement et que vos enfants vous mettent chaque soir, sous les yeux, LA boîte à bonbons, ça risque d’être difficile.

Bon Vol avec les Aigles les amis, et à très vite,

Fabian

3 actions pour aller plus loin :

  1. Choisissez 3 bonnes bonnes résolutions et transformez-les en objectifs SMART.
  2. Expliquez-les à vos proches et demandez-leur de vous aider à tenir vos engagements.
  3. Commencez tout de suite ! Je ne compte plus les gens qui me disent qu’ils vont se mettre au régime après les fêtes ! Après les fêtes, bien sûr, il y aura d’autres mauvaises bonnes raisons pour ne pas donner suite aux bonnes bonnes résolutions.

  

6 réponses
  1. Misson Cathy
    Misson Cathy dit :

    Bonjour Fabian,
    Grâce à l’émission Sans chichis programmée hier (le 10 janvier), j’ai pu revoir un visage, une voix et des conseils de vie qui m’ont tellement marquée par le passé. De toutes les formations que j’ai reçues chez Banksys (maintenant Atos), la tienne reste gravée à jamais. Ta personnalité chaleureuse, ton parcours de vie, le dynamisme et l’enthousiasme dans chacun de tes mots, tout ce beau mélange ont fait que tu es une personne difficile à oublier.

    Je me délecte à présent de tes articles sur tes 3 blogs (mais comment fais-tu… à part être bien organisé bien sûr !!!), fidèles à ta personnalité et tellement enrichissants pour qui prend le temps d’y poser son regard.

    Je te souhaite un beau chemin de vie, jalonné des succès que tu mérites et de rencontres riches humainement.

    Bien à toi,

    Cathy Misson

    Répondre
    • Fabian
      Fabian dit :

      Bonjour Cathy,

      J’ai conservé de belles images, de jolies impressions des formations chez Banksys. Même des odeurs ! Te lire les ravive. Merci. Et tes compliments bien sûr, font du bien 😉

      Quant aux 3 blogs, il était prévu qu’à terme, il n’en reste qu’un. Ça sera http://www.acteurdevotrevie.be Mais les 3 thématiques s’y retrouveront tour à tour.

      Je te souhaite moi aussi une vie riche, dense, intense. Une vie sans espérance et donc sans attente, car l’attente est toujours déçue, une vie d’action et de passion.

      Répondre
  2. Thierry ImagEcriPub
    Thierry ImagEcriPub dit :

    Bonjour Fabian.
    Je ne compte plus les années où je reprenais la liste des bonnes résolutions de l’année précédente. Sauf l’année passée, où j’ai décidé de n’en prendre aucune (et cette fois-là, au moins, je m’y suis tenu 😉 ).
    Tes conseils sont donc de bon sens, encore une fois.
    À l’avenir, et à commencer par 2013, je ne prendrai plus aucune bonne résolution si elle ne se fonde pas sur un désir ardent de le faire (et pas uniquement d’en récolter les fruits) et avec un objectif mesurable, sinon, comment en évaluer l’accomplissement ?

    Je te souhaite une très bonne année 2013 🙂

    Répondre
    • Fabian
      Fabian dit :

      Bonjour Thierry,

      Tu viens donc de prendre une « bonne bonne » résolution ! Bravo !

      En 2013, je te souhaite de transformer tes rêves en objectifs. Après tout, un objectif, c’est un rêve avec une échéance.

      Répondre
  3. Kathe
    Kathe dit :

    Ecrire deux pages d’un livre par semaine ne me semble pas une bonne idée. Je suis contre tous ces délais, toutes ces règles pour obtenir des résultats. Cela n’amène qu’à une chose : souvent, on s’aperçoit qu’on ne peut pas tenir ce qui semblait raisonnable au début.

    Je considère qu’il y a un temps pour chaque chose. Certains jours, on pourrait écrire dix pages et d’autres, aucune. Se connaitre, savoir quand faire les choses et accepter de prendre le temps de ne rien faire de temps en temps, c’est ça le vrai bonheur. Faire ce que l’on aime quand on en a envie est la meilleure manière de s’investir dans ce que l’on fait. Sinon, on finit par détester ce qu’on a aimé.

    J’ai fait énormément de choses dans ma vie et j’ai toujours autant de projets maintenant qu’avant, si pas plus. On peut dire que j’ai réussi ma vie sur tous les tableaux (professionnel, hobbies, personnel). Je mène tout de front et les gens qui me connaissent ne comprennent pas comment j’y arrive. A chaque nouveau projet, je m’engage à plus de 100 %.

    J’observe les gens autour de moi. Peu font comme moi. Ils procrastinent beaucoup et se plaignent énormément de tout. Je pense qu’il leur manque une chose : la passion. Ils n’ont pas réfléchi à ce qui leur plairait de faire. Comme ils n’aiment pas ce qu’ils font, ils ne font rien. Cette méthode pour les motiver n’y changera rien. Je pense qu’il faut leur apprendre à se découvrir des passions. Voilà, d’après moi, la vraie clé de la réussite.

    Répondre
    • Fabian
      Fabian dit :

      Si cette méthode fonctionne pour vous Kathe, surtout continuez.

      Ne pensez toutefois pas que la stratégie qui vous convient conviendra à tous. Chaque serrure exige sa clef. La preuve : ma stratégie me convient bien et ne vous convient pas. Par ailleurs, l’expérience prouve que la passion n’interdit pas la procrastination, tant s’en faut.
      Je pourrais vous donner des exemples à foison, issus de ma pratique de coach et de formateur. La passion n’interdit pas non plus la méthode.
      Au théâtre par exemple, la rigueur et la discipline sont de mise. Si l’acteur est mû par la passion, mais qu’elle n’est pas cadrée, rien de beau n’arrivera. Et il y a un réel cadre à respecter, en termes de délais notamment.
      Quand un éditeur fixe, avec vous, la date de parution de votre livre, il y a aussi un délai. Dans ce cas, « faire ce que l’on aime quand on en a envie » n’est pas suffisant.
      Dans un autre de vos commentaires, vous parlez de la mort comme d’une limite. Vous dites exactement ceci : « C’est justement parce qu’il y a la mort au bout du chemin et qu’on en est conscient qu’on peut être heureux. » Bref, la mort pose une limite, elle impose un cadre. Pour lutter contre la procrastination, je propose aussi des limites. C’est parce que vous êtes consciente de votre finitude que vous accomplissez autant. Si vous vous pensiez immortelle, il en irait sûrement autrement.
      Je vous rejoins quand même pleinement sur la passion : c’est un carburant essentiel.

      Merci en tout cas de nourrir ce blog de vos commentaires, instructifs, pertinents et interpellant !

      Au plaisir de vous lire encore !

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *